Qui sont nos Jeunes Travailleurs Paysans ?

Les Jeunes Travailleurs Paysans (JTP) sont nés d’un mouvement de jeunes dénommé KIRO, dans l’église catholique. Mais pour Chavannes, le mouvement manquait d’une dimension importante : l’implication des jeunes dans des activités de production.

Un peu d’histoire

C’est pourquoi il veut fonder un mouvement de jeunes qui va plus loin que le Kiro en sensibilisant les jeunes à s’engager dans des activités manuelles notamment le travail de la terre. La décision de commencer la formation du premier groupement est prise en 1979.
Le Mouvement des JTP a ses propres structures : groupements, assemblées locales, assemblées de jeunes et assemblée centrale. Il est dirigé par des comités de coordination : responsables de groupements, comités de coordination locale, comités de coordination zonale, comité de coordination centrale. Ils participent de plein droit à toutes les assemblées du MPP et représentent 1/3 des délégués du MPP à l’assemblée centrale et au congrès.

Le mouvement des JTP a 3 niveaux d’organisation

• Les PPJTP (Pré Pépinière des Jeunes Travailleurs Paysans). Les enfants entrent dans cette section a l’âge de 5 ans et y restent jusqu’à l’âge de 10 ans. On développe pour eux des programmes spéciaux.
• Les PJTP (Pépinières des Jeunes Travailleurs Paysans). Cette section accepte des enfants entre 10 et 15 ans. Ils ont également des programmes spéciaux.
• Les JTP ( Jeunes Travailleurs Paysans). C’est à partir de 15 ans qu’on peut devenir JTP. On y reste juqu’à 30 ans officiellement. Mais, des jeunes ayant moins de 30 ans peuvent devenir dirigeants ou dirigeantes du MPP. Dans son histoire, le MPP a déjà eu 3 Jeunes comme secrétaire général, le plus haut niveau de dirigeant ou dirigeante de l’organisation.

Leurs actions

Les JTP ont des programmes spéciaux ayant rapport avec la vie des jeunes comme : l’éducation sexuelle, les sports, la musique. Ils coordonnent les activités culturelles du MPP : chants, danses, théâtre. On les trouve dans la troupe culturelle IBOBOLE, l’âme de l’organisation. Ils font passer la philosophie, les objectifs, les programmes, le projet de société du MPP à travers les chants, les danses, les poèmes, le théâtre.
Le MPP choisit parmi les jeunes du mouvement qui se montrent plus engagés ceux qu’il envoie faire des études universitaires pour revenir travailler dans le mouvement pendant au moins 5 ans en principe. Ils peuvent y rester toute leur vie, c’est ce que souhaite le MPP.
Les groupements de jeunes mènent les mêmes activités sociales, économiques et politiques du MPP. Ils constituent l’avenir du mouvement, l’espoir de la nouvelle société pour laquelle le MPP se bat.
Aujourd’hui, les JTP comptent 700 groupements de jeunes et enfants qui totalisent autour de 10 000 membres  !

Voir aussi