Projet MPP/GRADIMIRH/FDH (France/Belgique) avec un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) et Wallonie-Bruxelles International (WBI)

Projet MPP/GRADIMIRH/FDH (France/Belgique) avec un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) et Wallonie-Bruxelles International (WBI)

MPP, en partenariat avec Frère des Hommes (FDH) France/Belgique , Groupe de recherche et au développent intégré en milieu rural haïtien (GRADIMIRH) avec un financement de Agence Française de Développent (AFD) et Wallonie-Bruxelles International (WBI) est en train d’exécuter un projet dans les communes de Hinche et de Mirebalais baptisé : Renforcement des activités économiques et environnementales menés par les paysans/nes membre du MPP pour promouvoir l’agriculture paysanne sur le département du Centre en Haïti.
Ce projet vise à engager les paysans/nes du département du Centre organisé/e/s en collectif, dans le développent de leur territoire. Pour ce faire, ils/elles bénéficient d’un processus d’accompagnement mis en œuvre par des acteurs relais que sont les animateurs/trices et agroécologistes du MPP. Ils/Elles mettront en place via leur collectif des activités économiques et environnementales basées sur des pratiques agroécologiques.

Objectif général : Renforcer l’engagement collectif des paysans/nes du Département du Centre dans le développement socio-économique du milieu rural haïtien, dans lequel le rôle du paysan est valorisé et les pratiques agroécologiques sont promues.

Objectifs spécifiques :
1) Renforcer l’organisation collective des paysans/nes membres du MPP.
2) Renforcer les activités économiques et les activités de protection de l’environnement menées par les paysans/nes organisés/es en collectif sur les les communes de Hinche et de Mirebalais.
3) Renforcer les pratiques d’accompagnement du MPP et les acteurs relais impliqués dans le suivi-accompagnement des paysans/nes.

Activités :
• 80 groupements et 51 BAS participent à un diagnostic organisationnel pour
comprendre leurs forces et leurs difficultés de fonctionnement.
• Création d’une base de données.
• 211 membres des groupements et des BAS sont formés en leadership, rôles et responsabilités, gestion financière et gestion de conflit.
• Au moins 80% des groupements et BAS sont fonctionnels et dynamiques sur leurs territoires.
• Elaboration d’un dispositif amélioré d’accompagnement des paysans/nes.
• Analyse de la situation des formés en phase I.
• Mettre en place le cellule AOC à raison de 4 à Hinche et 2 à Mirebalais.
Bénéficiaires directs du projet :
• 1310 paysans/nes participent aux activités du projet.
• 93 acteurs relais formés dans la phase I.
• 51 Agroécologistes

La duré du projet : 3 ans

Voir aussi