Les plateformes dont le MPP est membre

RENAHSSA (Réseau National Haïtien pour la Sécurité et la Souveraineté Alimentaire)

Ce réseau a été créé en 2008 par des organisations de plusieurs régions du pays pour faire du plaidoyer sous le thème : KABA GRANGOU (éliminer la faim) pour la souveraineté alimentaire en Haïti. Le MPP en est l’un des promoteurs.
Cette plateforme est coordonnée par Doudou Pierre Festile, dirigeant d’une organisation paysanne appelée MPA (Mouvement Paysan Acul du Nord), membre du MPNKP. Doudou est le porte-parole national adjoint du MPNKP.

4 G KONTRE

4 G Kontre est une plateforme de 4 organisations dont 3 organisations paysannes membres de La Vía Campesina et une organisation régionale du Sud Est dénommée CROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est). Elle regroupe des associations paysannes mais également des organisations d’autres secteurs comme des professeurs. Elle travaille principalement dans le milieu paysan.
Cette plateforme a été formée en 2009 pour résoudre les différents qui existaient entre les principales organisations paysannes du pays et pour travailler à une meilleure coordination du secteur paysan en général.
4 G Kontre travaille en plus sur des thèmes comme : la réforme agraire, l’agriculture paysanne, la protection de l’environnement. Elle a fait signer une pétition par plus de 30 000 personnes contre la production de jatropha en Haïti. Cette pétition a été remise au Parlement haïtien avec une délégation de plus de 5000 paysans et paysannes contre toute loi visant la production des agro carburants en Haïti. Elle avait organisé également un sitting contre La Fondation Jatropha composée d’américains, de Brésiliens et d’Haïtiens qui organisaient une conférence en faveur de la production de jatropha dans le pays. Ce sitting bruyant a calmé l’ardeur des promoteurs de jatropha en Haïti.
Il a une assemblée générale de 40 membres, un comité exécutif de 12 membres et petit comité de coordination de 3 membres : Rosnel Jean-Baptiste (TK), Gerald Mathurin (CROSE), Chavannes Jean-Baptiste (MPP/MPNKP).

PLATEFORME JE NAN JE (œil dans l’œil)

C’est une plateforme créée en 2010, après le passage du tremblement de terre en Haïti, pour défendre les droits au logement et à la terre et exiger de la transparence et de la reddition de compte sur l’aide reçue par le gouvernement et les ONGs internationales au nom des victimes du tremblement de terre.
JENANJE a organisé plusieurs colloques au niveau des régions et au niveau national pour agiter la question des droits au logement et a la terre.
Après la réalisation d’un grand colloque international, JENANJE a organisé une grande marche vers le Parlement haïtien avec plus de 5000 personnes pour aller remettre les documents du colloque à l’assemblée nationale. Les responsables d’alors ont publiquement promis de travailler avec Jenanje sur les problèmes des droits à la terre et au logement en Haïti.
Jenanje est composée de 11 organisations. Elle a mis en place des structures départementales et régionales pour continuer à faire du plaidoyer autour des thèmes : droits à la terre et au logement. Elle met en branle un processus devant conduire à la préparation d’une loi sur la réforme agraire et probablement une autre sur la question du logement en Haïti.
Jenanje est dirigée par un comité de coordination de 11 membres dont un par organisation. Il est actuellement coordonné par un membre du MPP : Chavannes Jean-Baptiste.

FONDAMA ( FONDASYON MEN ANSANM : Fondation Mains Ensemble Haïti)

FONDAMA est un réseau national de 9 organisations créé en 2009 pour faire du plaidoyer sur les droits à l’alimentation à travers la défense de l’environnement et la souveraineté alimentaire. Elle est membre d’un réseau international supporté par PHP ( Presbyterian Hunger Programme : programme presbytérien contre la faim). Il s’agit d’un programme de l’église presbytérienne des États-Unis qui a aidé à la mise en place de ce réseau international travaillant en Amérique, en Afrique et en Asie sur les causes de la faim dans le monde et comment les combattre.
FONDAMA a développé des programmes autour des semences et des outils après le tremblement de terre en Haïti. Elle travaille sur des programmes agro écologiques avec ses membres et mène une campagne pour la réforme agraire.
Elle est dirigée par un comité de direction de 7 membres élus par l’assemblée générale. Le président de FONDAMA est Ernst Abraham, directeur du Service Chrétien d’Haïti, un membre fondateur de la plateforme. Une femme du MPP, Josette Rosier, fait partie de la direction.

Voir aussi