La formation au sein du Mouvement Paysan Papaye (MPP) est un axe transversal car c’est un outil important pour le changement social. C’est donc en toute logique qu’il le met à disposition de tous (jeunes, hommes et femmes)

Le Mouvement Paysan Papaye (MPP) croit fermement dans la formation des jeunes JTP (Jeunes Travailleurs Paysans) et des JD (Jeunes Défenseurs MPP), des hommes et des femmes. C’est dans cet objectif qu’il s’est doté de sa propre université populaire (Centre National de Formation Cadres Paysans Lakay). Cette importance de la formation pour le MPP se manifeste par différentes façons. Le MPP propose, entre autre, des formations en animation et en agro écologie. Mais il encourage et aide comme il peut la formation professionnelle des jeunes dans certains domaines techniques s’il le faut dans plusieurs universités et départements au sein du pays, notamment : l’Ouest, le Nord, le Sud-Est. Le Mouvement paysan Papaye (MPP) aide beaucoup de parents qui ne disposent pas de moyens suffisants à obtenir des bourses qui leurs permettraient d’envoyer leurs enfants étudier dans notre pays comme à l’étranger.

Le MPP est une organisation paysanne qui vise à réunir tous les paysans haïtiens, tous les jeunes travailleurs de la campagne afin de leur proposer de s’organiser en groupements pour faire face aux nombreux défis du monde rural (dégradation de l’environnement, absence de tout accompagnement de l’Etat, sécheresse forte…).

Voilà pourquoi, dans son programme annuel, la formation occupe une place de choix et est déclinée sous différents domaines qui correspondent à autant de thèmes importants pour construire le changement social.

Voici quelques thèmes de formations :

 Formation sur les techniques d’animation pour le changement social
 Formation : introduction à l’agro écologie, son origine et sa finalité (la préservation de l’environnement, etc.)
 Formation sur le petit élevage (caprin, avicole, piscicole, apiculture, etc.)
 Formation sur le greffage
 Formation sur les techniques de conservation des sols
 Formation sur montage et gestion coopérative économique / durabilité
 Formation sur les droits humains (enfants, adultes, femmes et sols)
 Formation sur la violence contre les femmes et les filles
 Formation sur la transformation de fruits / et autres produits agricoles
 Formation sur la construction des rechos à métallique, argile.
 Formation sur la production, la sélection et la conservation des semences locales
 Méthode d’organisations paysannes avec des phases différentes (formelles et informelles) sur le plan économique, social et culturel
 La participation des femmes dans la lutte pour le changement social
 La participation des jeunes dans la lutte pour le changement social.

Une des chansons du répertoire du MPP résume « La formation est le sang, la formation est la clé ! » C’est dans cette logique que l’équipe du MPP a reçu une formation pluridisciplinaire qui lui permet d’intervenir au niveau local, communal et départemental.

Quel bilan peut-on faire sur le travail de formation du MPP : agronome Alexander PLACIDE membre du MPP nous donne son point de vue.

Si on fait le bilan, il y a plusieurs choses dont nous sommes fiers :
1 : La première chose, c’est qu’il y a beaucoup de paysans qui n’ont plus peur de prendre la parole quel que soit l’endroit où ils se trouvent.
C’est une chose très importante quand on sait que les paysans ont longtemps été dévalorisés.
2 : La deuxième chose, c’est que le MPP est parvenu à conquérir une visibilité nationale et internationale grâce à la constance de son engagement.

Des luttes qui se poursuivent.

Le MPP poursuit son engagement pour bâtir un système éducatif qui corresponde à la réalité haïtienne et qui puisse être accessible à tous. Il est significatif de noter ici qu’un grand nombre de cadres qui travaillent au MPP, aujourd’hui, sont des jeunes qui ont été formés par le MPP (directement ou indirectement).

En un mot conclut Alexander : « ce que nous voulons, c’est une société où chaque être est traité comme il le faut. »

Voir aussi