Historique du MPP

Fondé le 20 mars 1973 à Papaye (3e section communale de Hinche, chef-lieu du département du Centre, Haut Plateau Central - Haïti) le Mouvement Paysan de Papaye est une organisation paysanne qui a pour but d’unir tous les paysans d’Haïti et de rassembler les jeunes travailleurs ruraux organisés en groupement en vue de leur promotion culturelle et économique.


En 1970, un prêtre belge, Joseph BERGMANS fonda, dans le diocèse de Hinche, un centre dénommé CICAP (Centre d’Initiation Catéchistique et Agricole à Papaye). En 1973, le travail d’investigation de Chavannes JEAN-BAPTISTE, responsable de la section d’agriculture et d’éducation familiale, a conduit à des expériences d’organisation paysanne. De 2 groupements paysans, il est passé à 39 en 1975. Avec l’arrivée de ces derniers groupes, il a été de rigueur d’améliorer les méthodes d’organisation paysanne et de former des personnes capables de former ces nouveaux groupes. C’est ce qui donna naissance en 1976, au programme de formation d’animateurs et animatrices et à ce que l’on connait désormais sous le nom de Mouvement Paysan de Papaye.

1976 – Mise en place d’une coopérative d’épargne et de crédit dénommé : SERE POU CHOFE.

_ 1978 – Création d’une coopérative multisectorielle dénommée : KONBIT SÈVO MEN AK KÈ ANSANM (Union des cerveaux, des mains et des cœurs) dont le sigle est KOSMIKA. La coopérative a démarré ses activités autour de 3 secteurs :

  • Stockage et commercialisation des produits agricoles (notamment maïs, haricots et petit mil)
  • Magasin d’intrants agricoles (outils aratoires, semences et pesticides)
  • Crédit agricole.



1979 – Fondation du mouvement des Jeunes Travailleurs Paysans (JTP) avec la formation du premier groupement de jeunes. Les JTP sont subdivisés en PPJTP (Pré Pépinière des Jeunes Travailleurs Paysans, destiné aux enfants de 5 à 10 ans.), PJTP (Pépinières des Jeunes Travailleurs Paysans, destiné aux enfants de 10 à 15 ans) et JTP (Jeunes Travailleurs Paysans pour des jeunes à partir de 15 ans).

1981 – Fondation du Mouvement des femmes du MPP avec la création du premier groupement de Femmes. Le mouvement des femmes vise à défendre des droits économiques, sociaux et culturels des femmes en général et des femmes paysannes en particulier, à promouvoir l’équité du genre, à combattre la violence faite aux femmes et à développer les activités socioéconomiques des femmes.

Les hommes, les jeunes et les femmes font partie intégrante du Mouvement Paysan Papaye et en sont inséparables.

Au cours de l’année 1990, le MPP a sollicité et obtenu la reconnaissance d’utilité publique. Cette reconnaissance est publiée dans le journal officiel de l’État haïtien, le Moniteur no. 83-B du 24 septembre 90.

Actuellement, le MPP compte au total dans le Plateau Central 4,184 groupements (hommes, femmes, mixtes, jeunes) totalisant 53,680 membres et est doté de la personnalité civile et juridique.