40 ans, 40 000 marcheurs !

Vendredi 22 mars, l’objectif que s’était fixé le MPP a été atteint avec succès : ce sont bien autour de 40 000 personnes, et même plus, qui se sont réunies pour marcher de Papaye à Hinche, pour la souveraineté nationale et pour la lutte contre toutes les injustices sociales.


Vendredi, dès 11h, une dizaine de camions bondés sont arrivés au centre Lakay. Avec l’aide du MPP, qui a mis à disposition le transport, et du MPNKP, des milliers de personnes sont venues de 10 départements soutenir le mouvement. Un char transportant les musiciens et un autre des jeunes chanteurs assuraient l’ambiance.
C’est donc un flot immense et festif de T-shirt rouges et de chapeaux de paille qui s’est lancé sur la route de Hinche, chantant et dansant. Arrivés en ville, d’autres encore sont venus grossir la foule pour écouter la déclaration finale, écrite suite aux conclusions tirées du Congrès :


Chavannes Jean-Baptiste y appelle tous les citoyens à jouer leur rôle, rester éveillés et unis dans la défense de la souveraineté nationale pour mettre fin à la dépendance alimentaire vis-à-vis de l’étranger. Il plaide notamment pour que 15% du budget national soit consacré à la production de denrées agricoles autochtones et 10% dans la protection de l’environnement. L’objectif fixé de « 5 arbres plantés par chaque haïtien » doit permettre de planter 50 millions d’arbres chaque année afin de reboiser les sols dénudés et dégradés.

Le sénateur William Jeanty et de nombreux organes de presse (Haïti Press Network, RFI, Radio métropole, Télé Guinée, Télé star, Télé Pam, …) étaient présent pour suivre cet événement historique : tous sont unanimes, l’objectif des 40 000 marcheurs n’était pas qu’un rêve, il a bel et bien été atteint !

Une très belle clôture pour ce Congrès, qui démontre l’influence du MPP dans la société civile dans le plateau central, et en Haïti.

Témoignages
Israel Emmanuel, membre du comité d’organisation
« Nous avons organisé cette marche pour exprimer un ensemble de revendications et réunir le plus de monde possible. Nous sommes plus que certains que nous sommes aujourd’hui approximativement 40 000. Plus il y a de gens, plus les revendications pourront être entendues. »

Saint Louis, membre du MPNKP
« Nous pouvons montrer que nous sommes frustrés, que nous rencontrons des problèmes dans ce pays et que nous voulons du changement ; les paysans ne sont pas respecté, ne sont pas concerné par les décisions prises dans le pays, qui ne sont pas bonnes pour nous. Je suis dans la rue aujourd’hui pour protester contre les intrusions. Le pays est à nous et on ne doit pas le donner aux autres. Les paysans doivent avoir du poids car ce sont eux qui sont majoritaires dans ce pays. »

Flavio Barbossa, brésilien, membre de la Via Campesina
« Ce Congrès était un moment très important pour renforcer les connaissances et les consciences pour les paysans dans le pays. La marche était une activité très importante pour le peuple, pour connaître tout ce que nous avons pour changer la réalité actuelle, comme l’absence d’investissements dans l’agriculture. Pour tout ça, je pense que c’est un grand moment pour le Mouvement Paysan Papaye : quelle force nous avons, quels alliés nous avons pour changer la réalité, qui actuellement est problématique pour les paysans. »

Wendy Flick, UUSC
« Je supporte le MPP depuis 10 ans. C’est très fort pour moi d’être là cette semaine car la première fois que je suis venue au MPP c’était pour le congrès du 30e anniversaire. Je vois tout le travail qu’ils ont accompli en 10 ans, toute la force qui est mobilisée derrière les paysans, comme ils sont enthousiastes, les supers idées qu’ils ont, les solutions qu’ils mettent en place. Pendant la marche c’était fantastique de marcher parmi une foule de cette taille, je pouvais vraiment ressentir la solidarité. »

Portfolio

Voir aussi